recherche en cours

Yamaha 125 DTLC 1986

Moto légende de la gamme Yamaha, le 125 DTLC est une véritable moto tout terrain. Moto école parfaite, elle permet également aux pilotes chevronnés de réaliser des exploits à son guidon. Laurent Bizouard nous fait partager plus de 30 ans d’expérience avec cette nippone, qu’il chevauche toujours aujourd’hui avec autant de plaisir.

Tout comme les CB500 et CB750 chez Honda, le 125 DTLC a véritablement marqué l’histoire de la production de Yamaha et ce malgré sa faible cylindrée. Premier 125 Trail à refroidissement liquide, la DTLC couramment appelée « La bombe à eau » a directement bénéficié de la technologie course développée pour le motocross avec l’YZ. Cette moto bonne à tout faire grâce à son moteur souple ainsi que son châssis bien suspendu, a très longtemps été une référence en matière d’efficacité tant sur route qu’en tout terrain. Qui mieux que Laurent Bizouard, virtuose roussillonnais du 2 roues, avec ses qualités de pilote, cascadeur et mécanicien, pour nous parler de cette moto de légende dont il a possédé 10 exemplaires. Depuis 1983, il a toujours roulé régulièrement avec un 125 DTLC et ce encore aujourd’hui à 53 ans. « Je me suis fait voler le mien, il y a deux ans. Mon ami Barabas avait un exemplaire de 1986 en pièces détachées et il a eu la gentillesse de me le donner » explique le lauréat du Trophée KTM Supermotard de 2004.
Laurent Bizouard a éprouvé ses 125 DTLC sur tous les terrains que ce soit en cross, en enduro, sur asphalte, lors de cascades et il a donc une analyse particulièrement pertinente de cette machine. « Cette moto est tout simplement indestructible. A l’époque dans les années 80, tous les copains et les copines roulaient avec ça. Aujourd’hui encore, je m’en sers pour me balader ou bien pour aller au travail. C’est un engin qui a plus de 30 ans mais un coup de kick et ça démarre » confie Laurent avant de se remémorer quelques souvenirs épiques au guidon de la Yam : « En 1983 je participais au championnat de ligue et au championnat de France junior de motocross avec un 125 YZ. Pour économiser ma moto de course, je m’entrainaîs sur les terrains de Torreilles et de Saint-Nazaire avec la 125 DTLC. Tous les champions du quartier se faisaient déposer. Et quand ils s’apercevaient que c’était un trail et pas un cross, ils étaient blasés et repartaient la queue entre les jambes. Je me souviens aussi qu’il y avait une épreuve d’enduro organisée à l’occasion du Téléthon à Ille-sur-Têt. Au départ tous les gars se moquaient de moi avec mon DTLC. Mais quand ils n’arrivaient pas à franchir certaines montées et que moi j’étais déjà en haut, ils riaient jaune ». Il faut tout de même préciser que si le 125 DTLC fait preuve de grandes qualités sur tous les terrains comme vient de le raconter Laurent Bizouard, son pilote multiple champion de ligue de Motocross n’est pas non plus étranger à ces performances.

Après le pilote, c’est au tour du mécanicien de nous donner son avis sur cette machine : « Je le répète, c’est une moto indestructible. Le seul problème vient du boîtier CDI qui pète et qui est désormais introuvable chez Yamaha. Il faut faire les petites annonces ou bien trouver un gars capable de le réparer. Sinon toutes les autres pièces se trouvent sans problème. Côté moteur, la valve à l’échappement appelé YPVS, une technologie issue du motocross et pour laquelle Yamaha, a été précurseur permet d’avoir une souplesse et un agrément d’utilisation incomparables ».
Et Laurent Bizouard n’a pas été le seul à faire ses armes sur le 125 DTLC car Etienne Lormand, autre pilote vedette roussillonnais, a lui aussi roulé avec cet engin. « On se tirait de belles bourres sur la plage dans le sable » évoque Laurent.

Dorian Hirat

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 4 du véhicule Yamaha 125 DTLC 1986 Photo 2 / 4 du véhicule Yamaha 125 DTLC 1986 Photo 3 / 4 du véhicule Yamaha 125 DTLC 1986 Photo 4 / 4 du véhicule Yamaha 125 DTLC 1986
  • C’est un engin qui a plus de 30 ans mais un coup de kick et ça démarre !
    C’est un engin qui a plus de 30 ans mais un coup de kick et ça démarre !
  • Tout comme Laurent Bizouard, la Yamaha 125 DTLC n'a pas pris une ride et est toujours capable de réaliser des exploits.
    Tout comme Laurent Bizouard, la Yamaha 125 DTLC n'a pas pris une ride et est toujours capable de réaliser des exploits.
Publié le par Copilot.fr
Yamaha 125 DTLC 1986
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer