recherche en cours

Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965

 

Le narbonnais Claude Jeanjean fait revivre après 30 ans d’arrêt, la voiture ayant appartenu à son beau-frère. Une Simca 1000 qui a marqué son époque et dont la version sportive a aussi contribué à son succès, grâce à un poids plume et un moteur placé en porte-à-faux arrière.
Produite pendant 18 ans à près de 2 millions d’exemplaires, la Simca 1000 à la carrosserie somme toute assez banale type « caisse à savon » a pourtant marqué les esprits et ce, à plusieurs titres. Ce véhicule populaire rappelle des souvenirs de famille au plus grand nombre. Ses versions sportives de type Rallye I, II et III ont réalisé de grands exploits en compétition et ont permis notamment dans le cadre des challenges du Simca Racing Team à une multitude de pilotes de débuter en compétition et de se faire remarquer à moindre coût. Cette petite voiture était capable de rivaliser en certaines occasions avec les grosses Porsche 911 ! Et enfin en 1996, les humoristes occitans les Chevaliers du Fiel en créant la chanson « Je te prendrai nue dans la Simca 1000 » n’ont certainement pas choisi cette voiture par hasard. Bien des années après l’arrêt de sa fabrication, cette chanson a également contribué à ancrer dans la mémoire collective la Simca 1000. Les paroles commençaient ainsi « Je t’ai rencontrée du côté de Narbonne…»

Et c’est justement à Narbonne que nous avons trouvé un très beau spécimen de Simca 1000 dans un état collection. C’est un modèle de 1965 qui appartient aujourd’hui à Claude Jeanjean. Notre plombier à la retraite tient ce véhicule de son beau-frère.
« Il l’avait achetée il y a cinquante ans pour venir à notre mariage. Il n’était pas très à l’aise derrière un volant et par conséquent, il n’a pas beaucoup roulé avec cette voiture qui totalise seulement 35 000 km. On l’a remisée pendant 30 ans et puis il y a 3 ans, on l’a faite refaire à neuf (peinture, sièges, chromes) par Pierre Ramos de la carrosserie CPR à Argeliers » explique notre ancien chef d’entreprise. Son emploi du temps étant très chargé quand il était en activité, Claude Jeanjean n’avait pas beaucoup de temps à consacrer aux loisirs jusqu’à ce moment de 2013 ou il a décidé de rejoindre l’Automobile Club de la Narbonnaise avec un Cabriolet Chrysler Le Baron de 1993. Dans sa longue vie, il a possédé des Renault (il s’est marié dans un cabriolet Caravelle), des Citroën et des Ford mais jamais de Simca 1000, une voiture qu’il prend plaisir à conduire aujourd’hui :
« Elle tourne comme une horloge. J’ai lesté l’avant avec 60 kg de plomb car elle avait tendance à glisser à cause de sa légèreté. Les vitesses ne sont pas synchronisées et il faut faire le double pédalage. C’est un coup de main à prendre. La direction n’est pas assistée. Les copains du club roulent parfois un peu vite à mon goût. C’est une voiture avec laquelle il faut rouler intelligemment. Alors je ne cherche pas à les suivre car je n’ai pas envie de me cascader ! »
Claude Jeanjean est fier de sa petite Simca 1000 qui suscite beaucoup d’intérêt de la part des badauds comme il peut le constater à chacune de ses sorties : « C’est une voiture beaucoup photographiée comme la Dauphine. En tout cas, plus qu’une Porsche. Je pense qu’elle rappelle des souvenirs à beaucoup de gens »

Dorian Hirat

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 5 du véhicule Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965 Photo 2 / 5 du véhicule Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965 Photo 3 / 5 du véhicule Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965 Photo 4 / 5 du véhicule Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965 Photo 5 / 5 du véhicule Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965
  • La sellerie a été refaite lors de la restauration en 2013.
    La sellerie a été refaite lors de la restauration en 2013.
  • Le petit moteur et son radiateur implantés en porte à faux arrière connaissait des problèmes de refroidissement.
    Le petit moteur et son radiateur implantés en porte à faux arrière connaissait des problèmes de refroidissement.
  • Claude Jeanjean a lesté la partie avant du véhicule trop légère.
    Claude Jeanjean a lesté la partie avant du véhicule trop légère.
  • Claude Jeanjean posant fièrement à côté de sa SIMCA 1000.
    Claude Jeanjean posant fièrement à côté de sa SIMCA 1000.
Publié le par Copilot.fr
Une auto, une histoire… Simca 1000 Luxe 1965
Plus d’infos

Les caractéristiques techniques de la Simca 1000

Production de 1961 à 1978 (1 949 4071 exemplaires)
Moteur 4 cylindres en ligne en position arrière
Les différents types de cylindrées : 777, 944, 1 118, 1 204 et 1 294 cm3
Puissance maximale allant de 36 à 103 ch.
Transmission de type propulsion avec boite de vitesse manuelle
4 rapports ou semi-auto 3 rapports.
Suspensions à ressorts hélicoïdaux à l’arrière et à lames à l’avant.
Freins hydraulique à tambours sur les 4 roues.
Poids : 720 kg

 

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer