recherche en cours

Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring

Pierre Vallade, collectionneur de Lancia, nous offre le privilège de vous présenter une automobile de collection rare, la Flaminia 2.8 GTL et sa conception « superleggera ». Il s’agit d’un modèle emblématique et haut de gamme de Lancia.

«J’aimerais avoir toutes les Lancia haut de gamme d’après-guerre. Il m’en manque deux. Mais le problème c’est que je suis à cours de place pour étendre ma collection » nous indique Pierre Vallade, Parisien à la retraite dans l’Aude. Et parmi ses belles italiennes, la Flaminia est certainement la plus prestigieuse car c’est une voiture rare dont il reste actuellement un peu plus d’une centaine d’exemplaires au monde. «La Flaminia est la plus recherchée mais j’aime toutes mes voitures. Ce n’est pas avec la plus chère que j’ai le plus de plaisir. Il n’y a pas de corrélation entre valeur et plaisir» précise notre collectionneur. 

C’est en se rendant au salon Rétromobile de 1994, qu’il tombe sur un coupé Lancia Flaminia pour lequel il a un véritable coup de cœur. Tant et si bien qu’il revient le lendemain pour admirer encore l’une des plus belles réalisations de Lancia et de Touring, le carrossier milanais. Pierre se met à décripter les petites annonces mais c’est la déception. Il ne trouve que des épaves. Un an plus tard, il finit par tomber sur un magnifique exemplaire à l’Atelier des Coteaux, un restaurateur très connu en France. Et comme le hasard fait bien les choses, il s’agit pour son plus grand bonheur de l’exemplaire vu lors du salon Rétromobile !
«La voiture était toujours magnifique, dans un état concours. Malheureusement son prix était 40% au dessus du budget que je m’étais fixé. Mais j’ai finalement craqué… » nous confie Pierre Vallade.  

La Flaminia est une voiture Grand Tourisme, typique des GT italiennes des années 60, ce n’est pas une sportive malgré sa conception qui lui permet une répartition  équilibrée des masses et une garde au sol abaissée. «Elle est faite pour la dolce vita et non pour attaquer sur les petites routes sinueuses» précise Pierre. Le couple et la sonorité du moteur sont appréciables par contre le freinage n’est pas son point fort. Pierre Vallade qui est vice-président de l’association de l’Automobile Club de la Narbonnaise,  conduit régulièrement sa Lancia Flaminia à l’occasion de sorties club. Elle totalise aujourd’hui un peu moins de 70 000 km. Par contre, il évite de l’utiliser en ville afin de préserver le plus longtemps possible sa magnifique carrosserie en aluminium.

Dorian Hirat


Vidéo de ce véhicule de légende

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 4 du véhicule Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring Photo 2 / 4 du véhicule Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring Photo 3 / 4 du véhicule Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring Photo 4 / 4 du véhicule Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring
Publié le par Copilot.fr
Une auto, une histoire… Lancia Flaminia 2.8 GTL Touring
Plus d’infos

Lancia est un des plus célèbres et des plus anciens constructeurs automobiles italiens. Créé à Turin en 1906, il fait aujourd’hui partie du groupe italien Fiat Chrysler Automobiles. Lancia conserve cette image de voitures luxueuses, aux lignes atypiques, bien éloignées des véhicules de «Monsieur tout le monde». La marque détient le record du plus grand nombre de victoires et de titres remportés en championnat du monde des rallyes, notamment grâce à la Fulvia coupé, à la Stratos et à la Delta Integrale (six fois consécutives entre 1987 et 1992).

LA FLAMINIA

La Lancia Flaminia produite entre 1957 et 1970 dans les usines de Chivasso a été déclinée en plusieurs versions : Berline, Coupé, Sport, Touring et Convertible. Certaines versions sont dues à des maîtres du design comme Pininfarina et Zagato. D’autres versions sportives mais plus grand tourisme dérivées de la Flaminia sont les modèles habillés par la Carozzeria Touring à Milan. D’abord en 1959 le coupé GT et un convertible. Ces voitures sont construites suivant les brevets et le procédé « Superleggera » développé par la carozzeria Touring. Plateforme en acier, structure de nid d’oiseau de tubes d’acier dessinant le volume de la carrosserie, sur lequel est greffé la coque en aluminium. Cette structure de carrosserie se retrouve également sur l’Aston Martin DB4 et la Maserati 3500 GT. En 1963 sort la GTL 2+2 avec la même carrosserie que la GT mais légèrement plus longue et plus haute afin de créer la place pour deux (petits) passagers. Cette voiture avec moteur de 2 800 cm³ (inspiré de celui de l’Aurélia premier moteur V6 au monde à 60° de 2500 cm3) développant 150 cv est produite à trois cents exemplaires et marque la fin de la Lancia Flaminia.

LANCIA FLAMINIA 2.8 3C GTL
Moteur  6 cylindres en V à 60° / Distribution par arbre à cames central entraîné par chaîne, poussoirs, culbuteurs et soupapes inclinées / Alésage et course : 85 x 81.5 

Cylindrée 2775 cc Taux de compression 9 à 1 / Puissance maximum : 150 ch à 5 400 tr/mn
Carburateur 3 Weber 35 DCLN double corps / Couple maximum 22.8 mkg à 3 500 tr/mn.
Boite de vitesse accolée au pont arrière à 4 rapports synchronisés
Embrayage monodisque à sec accolé à la boîte-pont.
Suspension avant à roues indépendantes avec double bras transversaux avec ressort hélicoïdal 
Suspension arrière à essieu rigide type De Dion, bielle de guidage transversale, ressorts à lames semi-éliptiques.
Vitesse de pointe : 191 km/h.

 

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer