recherche en cours
 Voiture  Utilitaire  Camping-car  Moto
Recherche avancée
Prix
Kilométrage
Année
Boite de vitesse
Ville
Trier par
Plus de critères

Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992

Amoureux de la marque Piaggio, Pierre Thibaut roule aujourd’hui au guidon d’un Vespa 50cc. Il attend avec impatience ses 16 ans pour prendre le volant de son triporteur Vespacar, qu’il termine de remettre en état avec le précieux concours de son père. Il s’imagine déjà sur 4 roues à bord d’une microcar Vespa 400.

Depuis un an et demi que nous avons lancé cette rubrique, les passionnés dont nous mettons les véhicules anciens à l’honneur ont généralement entre 40 et 70 ans. Et bien, à véhicule atypique, propriétaire à l’âge insoupçonné en la personne de Pierre Thibaut. Du haut de ses 15 ans, ce gentil jeune homme fait déjà preuve d’une belle assurance et d’un intérêt certain pour cet engin à trois roues depuis l’âge de 12 ans. « J’avais vu un triporteur Piaggio à l’occasion d’une balade avec mon père à Rosas et ça m’avait plu immédiatement. C’est comme une petite voiture que je pourrai conduire dès mes 16 ans. Il y a un toit et quand il pleut, c’est plus sympa qu’un deux roues. C’est aussi un engin rigolo que peu de personnes possèdent et utilisent au quotidien aujourd’hui » explique Pierre. Cette passion des véhicules anciens, il l’a héritée de son père Marc, lui-même collectionneur. Et dans la famille Thibaut, les filles elles aussi n’ont pu échapper à cette passion contagieuse. Les deux sœurs de Pierre, Manon et Anne-Sophie possèdent respectivement  une Fiat 500 (110 F) de 1967 et une Austin Mini de 1986. La complicité du père et du fils fait plaisir à voir et c’est tout naturellement qu’ils ont travaillé de concert pour remettre en état le Vespacar. La philosophie de Marc et Pierre, c’est d’acheter un véhicule au meilleur prix et de participer à sa rénovation. Peinture, sellerie et moteur notamment ont fait l’objet d’une réfection. « Je suis un peu affolé de voir le prix des pièces d’occasion. Ca a été compliqué pour retrouver un piston d’origine et on a dû fabriquer nous-mêmes des joints » commente Marc. Le plus gros du travail est désormais effectué. « Il nous reste à changer la calandre avant dont le plastique accuse un peu le poids des ans et à faire encore quelques réglages avant de pouvoir rouler avec » précise Pierre avec enthousiasme. Ce dernier a d’ailleurs fait l’acquisition d’un second triporteur Vespacar afin de disposer plus facilement de pièces de rechange. Pierre qui a de la suite dans les idées, se projette déjà sur quatre roues mais toujours en Piaggio Vespa, une marque dont il est tombé amoureux. « J’aimerais bien avoir une Vespa 400 et puis plus tard quand je serai étudiant pourquoi ne pas participer au 4L Trophy » ajoute Pierre. Nul doute que nous aurons prochainement l’occasion de parler à nouveau de la passion qui anime la famille Thibaut.


Dorian Hirat

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 5 du véhicule Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992 Photo 2 / 5 du véhicule Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992 Photo 3 / 5 du véhicule Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992 Photo 4 / 5 du véhicule Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992 Photo 5 / 5 du véhicule Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992
  • Le moteur est positionné à l’arrière sous le seuil de chargement.
    Le moteur est positionné à l’arrière sous le seuil de chargement.
  • L’habitacle assez spartiate permet de loger 2 adultes.
    L’habitacle assez spartiate permet de loger 2 adultes.
Publié le par Copilot.fr
Triporteur Piaggio Vespacar 125cc 1992
Plus d’infos

✪ Caractéristiques techniques :

Moteur : Monocylindre 2 temps.
Cylindrée : 125 cm3
Démarrage : électrique     
Boîte de vitesse : 3 rapports + inverseur pour marche arrière.  Transmission aux roues arrière par cardans.
Frein AV et AR : Tambours
Poids à vide : 465 kg
Capacité réservoir essence : 15 litres
Réservoir huile séparé : 3 litres
Vitesse maximale : 60 km/h

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer