recherche en cours

Porsche 356 A 1959

Jean-Pierre Bobo n’est pas un porschiste pur et dur. Simplement un amoureux de l’automobile sous toutes ses formes qui a été séduit par les lignes intemporelles de la 356A. Cette voiture magique lui procure du plaisir au volant et lui permet aussi de faire des rencontres extraordinaires.

A 75 ans bon pied bon œil, Jean-Pierre Bobo est plus que toujours un inconditionnel passionné d’automobile. Tour à tour pilote, commissaire sportif, organisateur et auteur d’ouvrages, cela fait 51 ans qu’il est licencié à la Fédération Française de Sport Automobile et membre de l’Automobile Club du Roussillon. Et comme bon nombre de passionnés, son addiction pour l’automobile s’exerce également derrière le volant d’une voiture ancienne, en l’occurrence une Porsche 356, à raison de 3 à 4000 km par an. Il assure notamment l’ouverture de la célèbre épreuve la Nuit des Longs Capots, une course de régularité qu’il a d’ailleurs remportée à son volant en 1993. Sa Porsche 956, première voiture de la marque de Stuttgart conçue par Ferry Porsche sur les bases mécaniques de la Volkswagen Coccinelle, Jean-Pierre en a fait l’acquisition en 1975 un peu par hasard.
« Je dois dire que j’ai frisé la correctionnelle car j’avais l’idée d’acheter une Opel Olympia pour la transformer en Hot rod avec le concours de Gérard Billaud. Mais dans le même temps, Franck Ramonatxo vendait sa Porsche 356. Et même si elle avait le moteur cassé et qu’à l’époque il était difficile de trouver un bloc moteur, j’ai pensé que c’était moins farfelu » se souvient Jean-Pierre 40 ans plus tard. On peut dire qu’il a été plutôt bien inspiré par ce choix notamment lorsque l’on consulte la cote de la 356 qui comme bon nombre de modèles de la marque allemande est montée en flèche ces dernières années. Cette voiture s’est également révélée comme une sorte de sésame lui permettant de faire des rencontres extraordinaires. « La voiture était chez le sellier Billès pour refaire l’intérieur et elle a attiré l’attention de Nicolas Mas (ex pilier de l’USAP et équipe de France), lui aussi passionné d’automobile. Il a demandé à qui elle appartenait et c’est ainsi que nous avons fait connaissance et que nous nous sommes liés d’amitié » explique Jean-Pierre.
Parmi les autres belles histoires, il y a la rencontre avec Esteban Ocon, le jeune prodige français de la F1. Alors que ce dernier sortait de chez 123 Perform à Egat où il s’entraîne régulièrement, il croise Jean-Pierre et sa 356. Etonné, le fils de carrossier montre immédiatement un vif intérêt pour cette voiture et n’hésite pas à se jeter dessous pour admirer le châssis avant de lâcher avec enthousiasme « elle est dans un super état ».
Egalement passionné d’aviation Jean-Pierre Bobo côtoie la Patrouille de France depuis environ 25 ans. Et là aussi, sa Porsche 356 joue un rôle surprenant. « Tous les pilotes adorent cette voiture. Ils veulent tous la conduire et lui ouvrent volontiers l’accès au tarmac pour une photo souvenir » commente Jean-Pierre.  Les liens tissés avec les chevaliers du ciel sont si forts qu’ils n’ont pas hésité à faire un petit détour par Caudiès-de-Fenouillèdes lors d’un vol entre Salon et Toulouse pour saluer Jean-Pierre à l’occasion de ses 50 ans de mariage. Cette Porsche de 1959 a pour elle la sympathie du public, des courbes indémodables, une marque prestigieuse mais aussi et c’est peut-être là l’essentiel un excellent comportement routier. « C’est une voiture très agréable à conduire. Il n’y a pas beaucoup de chevaux mais à partir d’un certain rythme, il est très agréable de négocier les virages à son volant. Petit bémol, les quatre freins à tambour qui ne font que la ralentir » précise Jean-Pierre Bobo. En effet, la 356 est une voiture légère et maniable qui dès sa sortie s’est rapidement illustrée par de nombreuses victoires en compétition. 

Dorian Hirat

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 4 du véhicule Porsche 356 A 1959 Photo 2 / 4 du véhicule Porsche 356 A 1959 Photo 3 / 4 du véhicule Porsche 356 A 1959 Photo 4 / 4 du véhicule Porsche 356 A 1959
  • La Porsche 356 de Jean-Pierre Bobo, suscite toujours un grand intérêt auprès des pilotes de la Patrouille de France.
    La Porsche 356 de Jean-Pierre Bobo, suscite toujours un grand intérêt auprès des pilotes de la Patrouille de France.
  • Ici en compagnie du célèbre Nicolas Mas,.…
    Ici en compagnie du célèbre Nicolas Mas,.…
  • Avec son flat four de 1600 cc et 75cv la 356A n’est pas très puissante mais procure un réel plaisir de conduite.
    Avec son flat four de 1600 cc et 75cv la 356A n’est pas très puissante mais procure un réel plaisir de conduite.
  • Le très jeune et sympathique Esteban Ocon,…
    Le très jeune et sympathique Esteban Ocon,…
Publié le par Copilot.fr
Porsche 356 A 1959
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer