recherche en cours

PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986

Voiture mythique des années 80, la 205 GTi a marqué toute une génération et même au-delà. Grâce à ses exploits sportifs et son succès commercial, elle fait partie de l’histoire de l’automobile. Voiture très accessible à la fin des années 90, elle est devenue une Youngtimer dont la côte s’est envolée. Nicolas Ruiz nous fait partager sa passion pour cette lionne qui a jalonné toute sa vie et qu’il a transmise à son fils Léo. 
 

C’est une longue histoire d’amour entre Nicolas Ruiz et la 205. Sa mère travaille chez Renault mais c’est pourtant au volant du sacré numéro de Peugeot qu’il va vivre sa passion de l’automobile et de la course. « Lorsque j’avais 13-14 ans, mon oncle m’emmenait souvent à bord de sa 205 GTi. J’avais l’impression que c’était une fusée. Je crois que ces moments-là ont joué un rôle déterminant dans mon intérêt pour la 205 » se remémore Nicolas très assidu lecteur du magazine Compte Tours à la même époque. Quelques années plus tard une fois le permis de conduire en poche, il débute avec une 205 junior avant de passer à la 205 diesel.

Au début des années 2000, alors qu’il s’est lancé dans le rallye en tant que copilote de Pierre Garcia à bord d’une 205 GTi – «Je ne savais pas que l’on pouvait rouler aussi vite avec une 205 GTi… on est sorti de la route dans la 1ère spéciale », il concrétise finalement son rêve en achetant une 205 GTi à son ami Nicolas Daous pour 1200€. Un prix qui fait rêver sachant qu’aujourd’hui ça se négocie environ dix fois plus cher ! Un peu plus tard, on retrouve Nicolas Ruiz comme copilote de Jean-Nœl Jacques sur une 205 1900 Groupe A avant de prendre à son tour le volant d’une 205 GTi 1600 dans les rallyes locaux en 2004. 

Pour l’exemplaire qui nous intéresse aujourd’hui, une 205 GTi 1.6 de 1986, c’est en 2005 que Nicolas en fait son acquisition pour 1500€. « Je devais faire construire et je faisais un peu le break avec les voitures. Mais une semaine avant la naissance de mon fils, j’ai eu l’opportunité d’acheter cette voiture à Pierre Garcia de Mécasport. J’ai pensé que ça ferait un beau cadeau pour mon fils plus tard… Par la suite, j’ai failli m’en séparer à un moment ou j’avais besoin d’argent mais devant les larmes de mon fils Léo, j’ai décidé de la conserver » explique Nicolas. 

N’étant pas un puriste dans l’âme et plutôt axé vers la performance, notre passionné a fait évoluer sa 205 GTi en l’équipant des jantes 15 pouces de sa grande sœur 1900, d’amortisseurs sport et de barres stabilisatrices aux diamètres majorés. Il n’hésite pas non plus à installer occasionnellement deux vieux baquets Peugeot sport qui se montent facilement en lieu et place des sièges d’origine. Nicolas a participé à son volant à des épreuves de régularité comme la  Nuit des Longs Capots, la Tramontane, les Boucles du Vallespir et la Montée historique de Corsavy.

Si Nicolas a craqué pour la bouille sympathique et racée de la lionne, ce sont aussi des raisons plus pragmatiques qui ont dicté sont choix comme il nous l’explique : « Si j’ai préféré la 205 à la Clio et autres sportives de l’époque, c’est pour la grande simplicité de sa mécanique. Il y a peu d’électronique et c’est facile de trouver les pannes car ce sont toujours les mêmes défauts. Je me suis toujours tout fait sur mes 205 alors que je suis un piètre mécano du dimanche. C’est une auto très fiable. Je suis rarement tombé en panne. A l’époque c’était une voiture très accessible avec beaucoup de pièces détachées d’occasion faciles à trouver et pas cher. Malheureusement ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et puis quand je suis au volant, j’apprécie beaucoup son côté joueur sans être piégeux ». 

L’histoire d’amour entre notre passionné de Néfiach et la 205 GTi n’est pas près de s’arrêter car il en possède une autre en pièce détachées et il a le projet de la remonter en version compétition pour participer à des épreuves historiques en compagnie de son fils Léo

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986 Photo 2 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986 Photo 3 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986 Photo 4 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986 Photo 5 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986 Photo 6 / 6 du véhicule PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
  • PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
    PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
  • Nicolas Ruiz et son fils Léo
    Nicolas Ruiz et son fils Léo
  • PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
    PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
  • Nicolas Ruiz et son fils Léo
    Nicolas Ruiz et son fils Léo
  • PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
    PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
  • PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
    PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
Publié le par Copilot.fr
PEUGEOT 205 GTI 1.6 1986
Plus d’infos

La 205 GTi un "sacré numéro"

La 205 ainsi que ses versions sportives GTi 1.6, 1.9 et tout en haut de la pyramide la turbo 16, reine des rallyes en 1985-1986 puis du Paris-Dakar en 1987, vont donner une image particulièrement dynamique à la firme de Sochaux et lui permettre un spectaculaire redressement économique grâce à la production de plus de 5 millions d’exemplaires. Cette voiture concurrente de la pionnière Golf GTi est une véritable icône des années 80. Ses publicités version James Bond ont marqué les esprits. La 205 a été dessiné par Gérard Welter, entré à 18 ans au Style Peugeot et qui a hélas disparu en ce début d’année. Gérard Welter, c’est également le co-fondateur de l’Ecurie WM dont le prototype P88 détient le record de vitesse aux 24 heures du Mans dans la ligne droite des Hunaudières avec 407 km/h. Pas étonnant qu’il ait fait de la 205 GTi une véritable bombinette. 

 

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer