recherche en cours

Matra Bagheera S 1976

Présentée à l’occasion des 24 heures du Mans 1973, épreuve remportée pour la seconde fois consécutive par Matra, la Bagheera avec son architecture de voiture de course et sa carrosserie futuriste a séduit Philippe Huguet, authentique passionné perpignanais. Malheureusement, il lui manque un moteur prestigieux à l’image du V12 de la MS670.

Récent vainqueur de la dernière édition de la Ronde des Pyrénées Classic en catégorie navigation au volant de sa Matra Bagheera, Philippe Huguet est un pur passionné. Son amour pour l’automobile, car c’est bien de cela qu’il s’agit, ne s’arrête pas aux voitures anciennes. Un temps commissaire de piste dans les épreuves modernes, il est un spectateur assidu de tous types de compétitions de sports mécaniques. Sa passion pour l’automobile est telle qu’il en a même fait son métier au sein des Autos du Mas, entreprise perpignanaise de vente de voitures d’occasion premium.

C’est en 1997 qu’il a jeté son dévolu sur la Matra Bagheera afin de vivre pleinement sa passion, comme il nous l’explique. « Je recherchais plutôt une Alpine, mais il était difficile d’en trouver une en bon état. Et puis tous les jours, je voyais une Matra Bagheera blanche garée devant un contrôle technique. Elle avait l’air en super état. Je me suis documenté sur ce type de voiture et l’idée a fait son chemin. Malheureusement, son propriétaire ne voulait pas la vendre. Je suis revenu plusieurs fois à la charge et six mois plus tard, il a fini par accepter. Je savais qu’elle n’avait pas le prestige d’une Alpine, mais elle avait tout de même toutes les caractéristiques d’une vraie voiture de sport : une carrosserie en polyester et fibre de verre, une position de conduite allongée, des phares escamotables, une voiture basse avec un moteur à carbus double corps en position centrale et une boite courte. De plus, l’état de la voiture était nickel ce qui était très important pour moi et le prix très raisonnable ».

Au départ, Matra avait pour objectif de commercialiser la Bagheera avec un moteur 8 cylindres en U développant 160cv. Le projet ne verra jamais le jour certainement en raison de la crise pétrolière, et la Matra dans sa version S, devra se contenter d’un petit 4 cylindres Simca de 1442cc développant 90cv. Son aéro particulièrement profilée lui permet tout de même d’atteindre 184 km/h. On peut certes regretter que son ramage ne soit pas à la hauteur de son plumage.

Depuis son achat il y a presque 20 ans, Philippe a participé à quasiment toutes les éditions de la célèbre épreuve des Longs capots mais aussi à bon nombre d’autres manifestations réunissant les véhicules anciens. Il prend beaucoup de plaisir à son volant. « Si à l’usage elle ne m’avait pas plu, je l’aurais revendue. Au bout de 2 ou 3 ans, j’ai bien eu une petite tentation de m’en séparer mais je me suis rendu compte qu’elle avait beaucoup de qualités. Elle est très agréable dans les enchainements rapides. Le moteur en position centrale lui confère un excellent équilibre. J’apprécie également la précision de son train avant. Elle est très confortable. Je dirais que c’est une petite GT. Bien sûr, ce n’est pas une voiture qui fait rêver les collectionneurs mais la marque Matra est quand même mythique et a toujours créé des voitures d’avant-garde » confie Philippe. Il est vrai qu’avec ses 3 sièges à l’avant par exemple, la Bagheera est une voiture atypique et finalement assez rare dans les rassemblements malgré les 47 796 exemplaires construits entre 1973 et 1980.

Dorian Hirat
(© photo Dorian Hirat)

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 2 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 3 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 4 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 5 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 6 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 7 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 8 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 9 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 10 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 11 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976 Photo 12 / 12 du véhicule Matra Bagheera S 1976
  • Avec son look de fusée, la Matra semble prête à décoller... Mais avec seulement 90 cv, ça va être difficile !
    Avec son look de fusée, la Matra semble prête à décoller... Mais avec seulement 90 cv, ça va être difficile !
  • Philippe Huguet et son fils, Martin.
    Philippe Huguet et son fils, Martin.
  • Matra, une marque particulièrement prestigieuse dans les années 70.
    Matra, une marque particulièrement prestigieuse dans les années 70.
  • Les petits rétros en ogive confortent l’allure sportive de la Bagheera.
    Les petits rétros en ogive confortent l’allure sportive de la Bagheera.
  • Depuis tout petit, Martin partage la même passion, que son père pour l’automobile en général
    Depuis tout petit, Martin partage la même passion, que son père pour l’automobile en général
  • En position centrale et transversale, ainsi implante le moteur confere un excellent equilibre
    En position centrale et transversale, ainsi implante le moteur confere un excellent equilibre
  • Un poste de conduite à l'allure résolument sportive et futuriste
    Un poste de conduite à l'allure résolument sportive et futuriste
Publié le par Copilot.fr
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer