recherche en cours

Jaguar XJ40 Sovereign 1990

Christophe Girard aime les belles anglaises. Il voulait une Rolls-Royce mais il a raisonnablement choisi une Jaguar pour découvrir le luxe automobile britannique réputé dans le monde entier. La XJ40 n’est pas la plus emblématique de la marque, mais elle procure à notre garagiste de Montagnac, beaucoup de bonheur presque au quotidien depuis maintenant deux ans. 

Créée en 1922, la marque anglaise s’est rendue célèbre comme souvent chez les constructeurs, par ses succès en course automobile dont 7 victoires aux 24 heures du Mans. Mais la Jaguar XJ40 que possède Christophe Girard depuis 2 ans maintenant, n’a rien de véritablement sportif. Elle est plutôt une évocation du luxe « so british » qui se traduit par des sièges en cuir épais très confortables, des placages en ronce de noyer et l’emblématique moteur 6 cylindres en lignes de forte cylindrée, dont le couple procure un bel agrément de conduite. Et cerise sur le cake, ce luxe est tout à fait abordable financièrement pour un véhicule en bon état de 1990. « Cela faisait longtemps que je voulais une Jaguar. Mais avec mes 4 enfants, j’étais obligé de privilégier le côté pratique d’un monospace. Et puis on m’avait toujours dit que ça coutait très cher, ce qui n’est finalement pas le cas. L’entretien ne coûte pas plus cher que celui d’une Laguna. J’ai trouvé un fournisseur de pièces en provenance directe d’Angleterre qui propose des supers prix » explique Christophe Girard. Bien souvent quand on possède une voiture dite de collection, on l’utilise de temps en temps, le week-end afin de la préserver dans le temps, ou bien parce qu’elle n’est pas très fiable ou qu’elle coûte cher à faire rouler.  Mais Christophe roule presque au quotidien avec sa XJ40 et nous démontre le contraire : « Une voiture, il faut que ça roule. Ce n’est pas bon du tout de la laisser au fond d’un garage. C’est vrai que les versions des années 70 ont mauvaise réputation à juste titre. Mais à partir de la XJ40, il n’y a plus de problèmes hormis peut-être quelques-uns concernant l’électricité. L’excellente boite de vitesse automatique 4 rapports de marque ZF est la même que celle utilisée par BMW. Cet été, je vais partir en vacances avec ma Jaguar et parcourir environ 6000 km pour aller en Ukraine. J’ai l’impression d’être assis dans mon salon et je peux multiplier les kilomètres sans fatigue. Elle est très confortable mais possède également une excellente tenue de route même sous la pluie (quoi de plus normal pour une voiture anglaise !). La voiture est basse et vire à plat ». 6000 km avec une Jaguar et un moteur 6 cylindres de 4000cc. Il va falloir prévoir une remorque avec une citerne doivent penser bon nombre d’entre vous. Et bien non. A vitesse stabilisée sur autoroute, la consommation est de moins de 11l/100km. « Ma femme aime bien les Jaguar mais aussi les Rolls-Royce. J’avais donc dans l’idée d’acheter une Silver shadow dont le prix est très abordable également. Mais avec une consommation moyenne de 35l/100 voir 45l/100 pour un moteur à carburateur et un prix d’entretien exorbitant, j’ai vite renoncé. C’est pourquoi avant d’acheter mon XJ40, je me suis inscrit au club SOVEJAG et j’ai pu demander tous les renseignements dont j’avais besoin au président ou bien aux membres du club » raconte Christophe. Ce dernier est tellement content de sa Jaguar qu’il songe dans le futur à faire l’acquisition du coupé sport XJS à moteur 12 cylindres. 

Dorian Hirat

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990 Photo 2 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990 Photo 3 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990 Photo 4 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990 Photo 5 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990 Photo 6 / 6 du véhicule Jaguar XJ40 Sovereign 1990
Publié le par Copilot.fr
Jaguar XJ40 Sovereign 1990
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer