recherche en cours

Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence"

Recordman de victoires aux rallyes du Vallespir et du Fenouillèdes, Serge Sastre paraît l’ombre de lui-même, depuis la fin du groupe F. Elle est bien loin l’époque de « Berta » sa fidèle 911 et des 9 victoires remportées en 1989. La Porsche 996 GT3 ne l’autorise plus à jouer les premiers rôles. Mais à 56 ans, le pilote-mécanicien roussillonnais n’est pas fini. Sa troisième place lors du récent rallye du Vallespir semble annonciatrice de jours meilleurs, d’autant que l’on va  le retrouver très bientôt au volant d’une performante Porsche 997 GT+ qui va peut-être lui permettre de redevenir le grand Serge.

Dorian Hirat : Quand on a gagné autant de rallyes que vous, ce n’est pas décevant et frustrant de ne plus se battre pour la victoire ?
Serge Sastre : « Ce qui m’intéresse surtout c’est de me bagarrer avec la voiture, de piloter. Si je voulais être toujours devant, il suffirait d’investir dans une voiture performante. Mais mon objectif est de mettre le moins possible d’argent dans le système. Je l’ai toujours dit, c’est la voiture qui fait la différence. Chaque fois que j’ai gagné, j’avais la meilleure voiture. La machine progresse toujours, tandis que l’homme a ses limites. ».

Pourquoi avoir toujours roulé en Porsche 911 ?
« Je crois que c’était en 1982, Gérard Billaud m’a fait découvrir sa Porsche. A l’époque, je faisais de la moto et les voitures ne m’intéressaient pas. Il m’a emmené faire un tour. Il a fait cirer les pneus, la voiture glissait. Je suis immédiatement tombé amoureux du comportement de cette voiture. Chaque fois que je vois Gérard, je le lui rappelle. Ce moment a été déterminant dans ma vie. Je le répète, j’aimais plus la moto que la voiture mais plusieurs accidents graves m’ont incité à passer sur quatre roues. En moto, on peut facilement y laisser sa vie. En tout cas, plus qu’en voiture».

La Porsche 911 est une voiture qui fait rêver mais dont le comportement est loin d’être évident à maitriser. Pourquoi ne pas avoir piloté d’autres voitures conçues spécialement pour le rallye ?
« Quand on a essayé la Porsche, on n’a pas envie de rouler dans autre chose. On n’arrive jamais à la limite. Elle t’attire toujours plus loin. C’est une perpétuelle découverte. Il faut être humble à son volant. Même si je n’avais pas gagné avec, j’aurais continué. Et puis la Porsche 911, c’est du costaud. C’est une voiture fiable car solide et rustique. C’est allemand. Ca m’a plu aussi parce que c’est une voiture qui a du caractère. C’est peut-être une voiture qui se rapproche le plus de la moto. J’aime son tempérament ».

Pour en revenir au dernier Vallespir, étiez-vous content d’être sur le podium ?
« Oui, mais j’ai surtout fait attention à ne pas me faire doubler. Cette voiture (Porsche 996 GT3), elle ne vaut rien. Ce n’est pas une voiture de course. Quand je pense qu’elle a 450 kg à la roue arrière alors que la meilleure des 911 que j’avais construite avait seulement 270 kg ! Elle est trop lourde et cela augmente d’autant plus l’effet du porte-à-faux arrière (Rappelons que la Porsche a le moteur situé à l’arrière). En rallye, l’équilibre est primordial. Il ne faut jamais oublier que les gens roulent vite car ils ont des voitures équilibrées. Pour les puristes, la 911 s’est arrêtée en 1989 avec la version 3.2. Le reste, c’est de la M… ! »

Pourquoi ne pas investir dans une WRC pour retrouver la victoire ?
« Mon objectif est de gagner en dépensant le moins possible et acheter une WRC ne rentre pas dans cette logique. Ce sont des voitures exceptionnelles, conçues spécifiquement pour le rallye. Mais comme son nom l’indique, World Rally Car, c’est pour faire du championnat du Monde. Dans nos rallyes, il ne devrait pas y avoir de voitures à moteur turbo et 4 roues motrices ».

Je sais que vous allez participer au rallye de la Sainte-Baume (Chpt de France 2e division) au volant d’une Porsche 997 GT+. Vos adversaires vont de nouveau devoir compter sérieusement avec vous pour la victoire.
« La GT+ a l’air plus efficace. Ca se rapproche un peu des anciennes. Je vais surtout à la Sainte-Baume pour faire des essais. L’objectif, c’est de s’amuser et le plus important de négocier les virages ».

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 4 du véhicule Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence" Photo 2 / 4 du véhicule Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence" Photo 3 / 4 du véhicule Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence" Photo 4 / 4 du véhicule Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence"
  • Serge Sastre a également fait briller la Porsche 911 sur les routes du Championnat de France dans les années 90.
    Serge Sastre a également fait briller la Porsche 911 sur les routes du Championnat de France dans les années 90.
  • « Berta », la fameuse Porsche 911 immatriculée 725QP66.
    « Berta », la fameuse Porsche 911 immatriculée 725QP66.
  • Les débuts avec la Porsche 996 GT3 ont été difficiles. Les têtes à queue comme ici au Mur de Bélesta et les touchettes nombreuses. Malgré son expérience, Serge subit le comportement de sa voiture en voulant la mener à la limite.
    Les débuts avec la Porsche 996 GT3 ont été difficiles. Les têtes à queue comme ici au Mur de Bélesta et les touchettes nombreuses. Malgré son expérience, Serge subit le comportement de sa voiture en voulant la mener à la limite.
  • Serge est moins flamboyant qu’à la belle époque mais le coup de volant est toujours là et dès que possible, il gratifie les spectateurs de superbes passages.
    Serge est moins flamboyant qu’à la belle époque mais le coup de volant est toujours là et dès que possible, il gratifie les spectateurs de superbes passages.
Publié le par Copilot.fr
Serge SASTRE : "C'est la voiture qui fait la différence"
Plus d’infos

Quelques phrases signées Serge Sastre...
Quand on a essayé la Porsche, on n'a pas envie de rouler dans autre chose.”
Ce qui m'intéresse surtout, c'est de me bagarrer avec la voiture. De piloter."
Mon objectif est de gagner,en dépensant le moins possible.

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer