recherche en cours

INTERVIEW : Jacques RIGAILL

Jacques Rigaill, « docteur es mécanique », est à 52 ans un chef d’entreprise toujours très dynamique. Ce Catalan bon teint, multiplie les idées et les investissements afin que son garage AD Expert tourne à plein régime. 

 

Copilot.fr : Vous apparaissez comme un technicien rigoureux, très au fait des nouvelles technologies et des outils concernant votre profession, toujours prêt à investir dans du matériel de pointe. D’où tenez-vous cet intérêt pour la technique ?

Jacques Rigaill : Dès que j’ai commencé dans la mécanique, j’ai apprécié pour mon confort personnel de travailler dans de bonnes conditions, en disposant par exemple d’un bon outillage. Je me suis également rendu compte plus tard en tant que chef d’entreprise, que lorsque j’investissais dans du bon matériel, mes employés produisaient un travail de qualité et je n’avais pas de retour.
A titre d’exemple,
j’ai trois mécaniciens qui disposent de 13 ponts élévateurs.
Je ne veux pas qu’ils travaillent par terre dans de mauvaises conditions. Je suis  attentif à cela car je suis toujours au fait de l’atelier. J’aime être au contact de  mes techniciens. Nous formons une équipe. Je ne suis pas un patron en costume. 

 

Justement, pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel ?

J’ai commencé comme technicien Peugeot chez Merino pendant 10 ans, puis en 1992, je me suis installé à Saint-Assiscle. De 1996
à 2008, j’ai été agent Renault puis garage Bosch Car Service. Dernièrement certains de mes gros clients comme EDF ont signé un contrat avec Auto Distribution, premier réseau européen.
J’ai donc décidé d’intégrer ce réseau qui présente de nombreux avantages au niveau des prix,
de la qualité, de la garantie (2 ans dans tout le réseau) ainsi qu’un service marketing, planning et devis en ligne. 

 

J’ai entendu dire que vous aviez récemment investi dans un banc de mesure pour injecteurs très performant. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Ma stratégie de développement est basée sur deux axes. Le premier est de renforcer mon activité de diéséliste. Nous ne sommes que deux spécialistes dans le département.
Et moins de 10 en France à  posséder un banc de mesure tel que celui que je viens d’acheter. Il s’agit d’un investissement de 200 000 €.
Nous pouvons tester 80% des injecteurs diesel voiture existants mais également ceux des poids lourds et les injecteurs à pression d’huile des engins de travaux publics. Nous pouvons également intervenir sur les injecteurs essence. On peut grâce à ce banc établir un diagnostic précis à 100% ce que ne permet pas un outil de diagnostic classique. Nous contrôlons et réparons avec une garantie de 2 ans. Dans bien des cas cela permet de réduire très significativement le montant des réparations. Notre niveau de technicité est égal à celui du constructeur mais on se démarque par un prix plus attractif. Et je tiens à préciser que nous travaillons localement. Toutes les opérations techniques sont effectuées dans notre atelier par des techniciens que j’envoie régulièrement en formation. On ne sous traite pas avec des pays étrangers comme certains.  

 

Est-ce que ce  n’est pas un peu risqué de miser sur la technologie diésel alors qu’elle est décriée par les pouvoirs publics français en raison de son impact négatif sur l’environnement ?

Pas  du tout. Tout d’abord, la France est un pays leader en matière de véhicules diesel et les moteurs diesel de dernière génération ne polluent pas. Le diesel a beaucoup d’avenir malgré ce qui est dit. Pour exemple, Bill Gates, l’ex président de Microsoft, a investi plusieurs millions de dollars dans une entreprise qui développe un moteur diesel 2 temps turbocompressé. Les concepteurs indiquent une consommation de 2l/100km pour une puissance de plusieurs centaines de chevaux !

 

Vous nous parliez de deux axes de développement. Après le diesel, quel est le second ?

Pour début 2016, nous allons disposer d’un nouvel outil qui va nous permettre de monter des calculateurs injection, airbag, codification de clés en pièces de réemploi. 

 

D’autres projets encore ?

A plus long terme, je souhaite installer un banc de puissance moteur et voiture afin de réaliser des diagnostics et des expertises «indoor» mais aussi travailler sur l’optimisation moteur dans le but d’une réduction de consommation de carburant. 



Propos recueillis par Dorian Hirat.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 3 du véhicule INTERVIEW : Jacques RIGAILL Photo 2 / 3 du véhicule INTERVIEW : Jacques RIGAILL Photo 3 / 3 du véhicule INTERVIEW : Jacques RIGAILL
Publié le par Copilot.fr
INTERVIEW : Jacques RIGAILL
Plus d’infos

« Je ne suis pas un patron en costume »

« On ne sous traite pas avec des pays étrangers comme certains. »

« Pour début 2016, nous allons disposer d’un nouvel outil. »


SERVICE RAPIDE AVEC OU SANS RDV

Le Spécialiste diesel des P.O.

11 bd Paul Langevin 66000 Perpignan

Ouvert du lundi au vendredi
de 7h30 à 19h 

j.rigaill@ras66.com

04 68 56 87 60

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer