recherche en cours

Spécial Fenouillèdes 2017 : Génesca, Roca et les pilotes roussillonnais à suivre

Contraint à l’abandon l’an passé à cause d’un réservoir d’essence défectueux alors qu’il occupait la deuxième place de l’épreuve, Richard Génesca, vient de montrer en terminant deuxième du rallye du Cabardès que sa Toyota Célica était toujours compétitive. Il faudra encore compter avec lui pour la victoire même s’il devra surveiller dans ses rétros la Subaru de son fils Arnaud. Si le palmarès de Richard Génesca parle en sa faveur avec 6 victoires au rallye du Fenouillèdes, le plus à-même de représenter le clan roussillonnais et de monter sur la plus haute marche du podium, devrait être le Vallespirien Gilles Roca qui semble posséder l’arme idéale avec sa Subaru Impreza World Rally Car. Il vient de terminer à la 3e place du rallye du Frontonnais derrière Da Cunha et Rouillard, deux sacrées pointures. Il ne faut pour autant enterrer trop tôt Christian Roig. Le pilote de Vinça travaille encore à la mise au point de sa nouvelle Mitsubishi Lancer. « Elle est à la fois plus efficace et plus exigeante. Mais on devrait être bien pour le Fenouillèdes. Je vais réviser entièrement la voiture et partir avec des transmissions neuves pour mettre toutes les chances de mon côté. Je crois qu’avec cette nouvelle spéciale, le rallye va se jouer dès le samedi » confiait Christian Roig. Un autre pilote roussillonnais et pas n’importe lequel pourrait être aussi en mesure de se battre pour la victoire. Il s’agit de Serge Sastre, à condition qu’il soit au départ car pour l’heure sa participation reste incertaine. Suite à sa sortie de route de l’an dernier, sa Porsche n’est pas encore complètement réparée. Il ne sait pas si elle sera prête à temps. Son forfait serait d’autant plus regrettable qu’il connait chaque gravillon de la nouvelle spéciale, son circuit d’entraînement cycliste. « Non, je ne les connais pas tous car lors de mes dernières sorties en vélo j’ai constaté qu’il y en a dont je ne citerai pas de les noms, qui ont rajouté pas mal de nouveaux gravillons sur la route à force de limer la spéciale ! » rétorque le grand Serge.  Il faudra également suivre la trajectoire de Luc Jacques. Le pilote d’Ille-sur-Têt monte en puissance. « Je suis très motivé par cette nouvelle spéciale qui me paraît taillée pour la Saxo » indiquait-il. Cédric Noell quant à lui ne semble guère croire en ses chances : « J’ai du mal avec ce rallye que je n’ai jamais fini. L’auto peut aller plus vite et je prends le départ avant tout dans l’objectif de valider des réglages plus performants ». Pourtant si la chance est avec lui il pourrait bien intégrer le top 10. N’oublions pas non plus Sébastien Pruja, le garagiste Renault de Prades, 13e l’an dernier au volant de sa Clio R3.  

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 2 du véhicule Spécial Fenouillèdes 2017 : Génesca, Roca et les pilotes roussillonnais à suivre Photo 2 / 2 du véhicule Spécial Fenouillèdes 2017 : Génesca, Roca et les pilotes roussillonnais à suivre
  • Sébastien Pruja n’hésite pas à pousser le moteur de sa Clio jusqu’au rupteur pour aller chercher la performance.
    Sébastien Pruja n’hésite pas à pousser le moteur de sa Clio jusqu’au rupteur pour aller chercher la performance.
  • Vainqueur du Vallespir en avril, Richard Génesca reste une valeur sûre pour la victoire.
    Vainqueur du Vallespir en avril, Richard Génesca reste une valeur sûre pour la victoire.
Publié le par Copilot.fr
Spécial Fenouillèdes 2017 : Génesca, Roca et les pilotes roussillonnais à suivre
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer