recherche en cours

Gaël BILHERAN “ Notre ambition est d’organiser l’un des plus beaux rallyes régionaux de France”

Le président de l’écurie du Cabardès, est l’un des acteurs majeurs de l’organisation du rallye du même nom. Ce véritable passionné qui réside à Moussoulens, se dépense sans compter pour contribuer au succès de cette épreuve. Hélas, il vient de prendre la décision de démissionner.  Nous revenons avec lui sur la 12e édition qui vient de se dérouler et de battre un record d’engagés. 

Dorian Hirat :  Chaque fois que l’on évoque le rallye du Cabardès avec Alain Coste, président de l’ASA Corbières, il me rappelle la place prépondérante que vous occupez dans son organisation. Qu’en pensez-vous ?
Gaël Bilheran : « Ca fait plaisir bien évidemment. On essaie d’apporter tout ce qu’on peut pour aider l’ASA Corbières et notamment des nouveautés, comme le départ et l’arrivée à Carcassonne. Nous travaillons en étroite collaboration. ».

D.H. : Quel parcours avez-vous emprunté dans le sport automobile avant d’être l’organisateur technique du rallye du Cabardès ?
G.B. : «  Personne dans ma famille ne courrait en rallye. C’est en suivant Julien Rivals, un ami d’enfance, et ses frères, que je me suis passionné pour cette discipline. J’ai commencé en 2009 comme copilote de Julien, à bord d’une Peugeot 206. Je suis passé derrière le volant de cette même 206 en 2011. Après avoir terminé premier de la catégorie F2000/12 au rallye de la Montagne Noire 2013, je suis passé sur une Clio R3 et j'ai d’ailleurs participé au Cabardès 2014 sous la neige. Un sacré souvenir… Je n’ai plus repris le volant depuis ma sortie de route au rallye du Sidobre 2015. ».

D.H.  :  Quel bilan tirez-vous de cette dernière édition du rallye du Cabardès ?
G.B. : « Malgré l’annulation de la spéciale prévue en centre-ville de Carcassonne, le bilan est très positif. Les équipages ont bien compris que ce n’était pas de notre faute. La préfecture s’était montrée favorable dans un premier temps. La ville de Carcassonne nous suivait également sur ce projet. L’effet produit par l’attentat de Nice et le climat sécuritaire qui règne actuellement en France ont été défavorables à ce magnifique projet sur lequel nous avons travaillé très sérieusement. Malheureusement à une semaine de l’épreuve, la Préfecture a préféré annuler.  Nous avons enregistré plus de 180 demandes d’engagement et nous avons également constaté que l’épreuve attirait de très nombreux spectateurs. Au fil des années, l’engouement est croissant ».

D.H. :  Comment l'expliquez-vous ?
G.B. : « Le tracé du rallye plaît beaucoup. Il y a aussi l’accueil exceptionnel qui est réservé aux concurrents à Cabrespine. La convivialité est un maître mot pour nous. Pour essayer de compenser l’annulation de la spéciale spectacle en ville, nous avons invité tous les concurrents et leurs équipes d’assistance ainsi que les commissaires de piste autour d’un grand repas. Tout le monde a pu se côtoyer. Les commissaires ont pu discuter avec les pilotes. C’était un grand moment.  Nous travaillons également beaucoup à la communication de notre épreuve sur les réseaux sociaux, en nous déplaçant sur les autres rallyes. Nous nous efforçons de proposer une organisation "aux petits oignons". Cette année, nous avons réussi à avoir Patrick Rouillard, vainqueur de l’épreuve à 7 reprises, comme ouvreur au volant de sa Porsche 997 Gt+. Il s’agit d’un vrai plus pour les spectateurs. L’investissement de ma part est énorme. Pendant 2 ans, j’ai sacrifié beaucoup de choses pour le rallye du Cabardès. Et c'est donc avec beaucoup d'émotion que j’ai pris la décision de présenter ma démission de l'écurie automobile du Cabardès d'ici la fin de l'année. Des contraintes familiales et professionnelles m’obligent à diminuer mon engagement au sein de l'organisation de cette épreuve. J’espère que des personnes vont se mobiliser pour prendre la relève et permettre à ce rallye de continuer car il le mérite. Je reste en accompagnement le temps que cette nouvelle équipe puisse prendre ses repères ».

D.H. : Quelles ambitions et quels projets avez-vous pour le rallye du Cabardès ?
G.B. : « Nous espérons que l’année prochaine, les conditions seront réunies pour pouvoir organiser la spéciale spectacle en ville. Nous tenons beaucoup à ce projet. Carcassonne est l’endroit idéal pour ça. Sur le plan sportif, nous souhaitons rester en régional. Il n’y a pas d’intérêt à évoluer vers une épreuve nationale. Il y en a déjà une magnifique de cette envergure, à deux pas de chez nous, avec le rallye de la Montagne Noire. Et puis, le rallye régional est le format qui convient le mieux en termes de budget pour un équipage amateur. Notre ambition est d’organiser l’un des plus beaux rallyes régionaux de France.  Il faudra aussi améliorer certaines imperfections. Mais bon, l'édition 2016 vient juste de se terminer et pour l’instant, il faut souffler ».

D.H. : Par rapport aux contraintes et à la somme de travail colossale que demande une épreuve comme la vôtre, ne devrait-on pas aller vers une professionnalisation des structures d’organisation ?
G.B. : « Aujourd’hui on peut faire plusieurs constats. Le bénévolat se perd et les exigences en matière d’organisation d’épreuve automobile sont de plus en plus fortes. Les Associations Sportives Automobiles et la Fédération Française de Sport Automobile doivent se poser les bonnes questions. Il faut savoir faire des opérations séduction pour recruter des bénévoles et les valoriser ».

Propos recueillis par Dorian Hirat.
(Phoenix photos)     

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 3 du véhicule Gaël BILHERAN  “ Notre ambition est d’organiser  l’un des plus beaux rallyes régionaux de France” Photo 2 / 3 du véhicule Gaël BILHERAN  “ Notre ambition est d’organiser  l’un des plus beaux rallyes régionaux de France” Photo 3 / 3 du véhicule Gaël BILHERAN  “ Notre ambition est d’organiser  l’un des plus beaux rallyes régionaux de France”
  • Gaël Bilheran (au centre) en plein briefing avec le Toulousain Patrick Rouillard, ouvreur de luxe de l’édition 2016 du rallye du Cabardès.
    Gaël Bilheran (au centre) en plein briefing avec le Toulousain Patrick Rouillard, ouvreur de luxe de l’édition 2016 du rallye du Cabardès.
  • GSB Events
    GSB Events
Publié le par Copilot.fr
Gaël BILHERAN  “ Notre ambition est d’organiser  l’un des plus beaux rallyes régionaux de France”
Plus d’infos

GSB Events
Particulièrement actif et vivant à 100 à l’heure, Gaël Bilheran a créé GSB Events, société qui propose des événements pour les entreprises ou associations autour de l'automobile. Il peut s’agir de baptêmes de copilote à bord de Clio R3 avec des pilotes chevronnés comme Jean-François Bérenguer ou Boris Carminati... Un semi-remorque "motorhome", peut également être mis à disposition, que ce soit pour une journée de découverte du rallye ou sur une épreuve dans le cadre d’une opération de communication. Dans un registre moins sportif et pour des opérations de type team building ou séminaire, GSB Events propose des rallyes découvertes avec dégustation de produits régionaux en Languedoc-Roussillon ou Aquitaine à bord de 2cv ou de Méhari.

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer