recherche en cours

Essai pilote Le Slingshot by Polaris

Ce bolide au look et à la conception atypiques, commercialisé depuis peu par Guichard Moto à Montpellier, distille des sensations extraordinaires à son volant. Plaisir assuré sur 3 roues, avec un permis B ou 125...

Ce Slingshot (lance-pierre en anglais) n’usurpe pas son nom avec son rapport poids/puissance particulièrement favorable. Ce gros tricycle, à mi-chemin entre la voiture de course dont il emprunte le moteur et la moto pour les sensations, possède un look extraordinaire. On le croirait tout droit sorti d’un film de supers héros américains. C’est d’ailleurs sur ce continent qu’il a été lancé, il y a un peu plus d’un an. Ce véhicule fait déjà un carton, puisqu'il s'est écoulé à près de 10 000 exemplaires...! Le Slingshot vise un large public, comme nous l’explique Laurent Dal Maso, le gérant de  Guichard Moto&Co, distributeur montpelliérain : « C’est un engin polyvalent route et course. On peut au choix le conduire ou bien le piloter. Dans le deuxième cas, il existe une version turbo réservée à un usage exclusif sur circuit qui développe 300 cv. Nous avons vendu un exemplaire à un motard de 50 ans, à qui nous avons repris sa moto, et un autre à une personne amoureuse de belles mécaniques, qui possède des motos et des voitures Grand Tourisme ». Ce beau jouet mécanique commercialisé en France depuis fin octobre 2015, exploite la règlementation française particulièrement permissive en matière de tricycle. Le port du casque n’est pas obligatoire à son volant, mais recommandé, et on peut conduire le Slingshot avec un permis moto 125 ou un permis B. Avec un tel engin, quelle que soit la vitesse, c’est le plaisir assuré sur 3 roues.   

L'avis de notre pilote essayeur, Jérémie Turco
Pilote de rallye automobile, motard et professionnel de la réparation automobile, gérant du garage TBM à Saint-André-de-Sangonis, Jérémie Turco nous livre ses impressions.
« Au premier regard, j’ai été assez surpris par l’architecture du Slingshot et je dois même avouer que j’étais dubitatif quant à ses qualités dynamiques. Mes doutes se sont très vite dissipés. Dès les premiers kilomètres, j’ai pu constater qu’il avait une excellente répartition des masses lui conférant un équilibre parfait malgré ses 3 roues. Le châssis m’a impressionné. La prise en main est rapide. On se sent très vite à l’aise au volant, mais il faut tout de même rester prudent car le Slingshot pousse très fort et on peut très vite atteindre des vitesses prohibées. C’est un vrai régal.  La boîte de vitesse siffle comme dans une voiture de course. Même avec l’ESP et l’anti-patinage, il y a un peu de glisse et c’est très agréable de sentir la puissance s’exprimer. On peut déconnecter ces aides à la conduite mais là, il faut vraiment doser l’accélérateur et avoir des réflexes de pilote. A conseiller uniquement en usage sur circuit.  Le freinage est très bon mais la sensation à  l’attaque de la pédale n’est pas très agréable. La direction pourrait également être un peu plus directe. Tout au long de l’essai, le Slingshot a suscité la curiosité des passants et des automobilistes. J’avais l’impression que tout le monde me regardait. C’est assez marrant. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. J’avais bien envie de rentrer chez moi avec ce beau jouet ». 

Moteur : 4 cylindres de 2 384 cm3 
Puissance : 173 cv à 6400tr/mn

Couple maxi : 23.1mkg à 4700 tr/mn
Transmission : roue arrière,
5 rapports manuels
Anti-patinage et contrôle de trajectoire déconnectables
Poids : 764 kg
Vitesse maxi : 200 km/h
0 à 100 km/h : 5’’2
Prix de base : 29 990 €

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 3 du véhicule Essai pilote Le Slingshot by Polaris Photo 2 / 3 du véhicule Essai pilote Le Slingshot by Polaris Photo 3 / 3 du véhicule Essai pilote Le Slingshot by Polaris
  • Jérémie Turco
    Jérémie Turco
  • Entre l’habitacle et le train avant à double triangulation, le moteur 4 cylindres de 2.4 l développe 173 cv.
    Entre l’habitacle et le train avant à double triangulation, le moteur 4 cylindres de 2.4 l développe 173 cv.
  • La puissance est transmise au sol via une courroie par une seule roue arrière de 20 pouces de diamètre (pneu de 255 mm).
    La puissance est transmise au sol via une courroie par une seule roue arrière de 20 pouces de diamètre (pneu de 255 mm).
Publié le par Copilot.fr
Essai pilote Le Slingshot by Polaris
Plus d’infos

GUICHARD MOTO&CO

1383 Avenue de Toulouse
34070 Montpellier
Tél. : 04 67 42 52 55
www.guichardmoto.com

 

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer