recherche en cours

Dur apprentissage pour Cyril Mallemanche

Comme il nous l’avait laissé entendre en début de saison, Cyril Mallemanche nous confirme que le pilotage d’un véhicule sport prototype n’est pas évident, surtout en course de côte : « C’est une saison à oublier. Je suis sorti de la route à Font-Romeu et à La Mallène, sans comprendre pourquoi. J’ai pris un petit coup au moral ». Mais le pilote héraultais a tout de même démontré en certaines occasions que le talent était bien là en devançant par exemple Tosetto, le vainqueur de Quillan,  et toutes les Norma lors de la course de côte du Pompidou. Il souhaitait se mettre en main son auto progressivement et gravir les échelons en commençant par les épreuves du championnat de ligue. « Après réflexion, je crois que c’était une erreur. Les parcours sont très courts et étroits, du coup,  j’ai peu roulé et peu progressé. J’aurais dû m’engager directement en championnat de France, en ne faisant que 6 épreuves. Pour preuve, je me suis régalé à Alp en Espagne dans le cadre du Trophée des Pyrénées sur un tracé magnifique de 6.2 km de long. On était à 200 km/h à deux reprises et l’aéro de la voiture pouvait fonctionner parfaitement » précise Cyril. Lucide, notre pilote reconnaît avoir conduit sur la défensive tout au long de la saison. Il a compris qu’il fallait bien plus s’investir pour pouvoir rouler vite au volant de sa Norma. Il envisage donc de faire des tests en circuit cet hiver, afin d’explorer différents réglages y compris certainement un stage avec Nicolas Schatz, multiple champion de France de la Montagne.

Partagez sur les réseaux sociaux
Publié le par Copilot.fr
Dur apprentissage pour Cyril Mallemanche
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer