recherche en cours

Autobianchi A112 Abarth 1977

Vendeur automobile depuis l’âge de 17 ans, Pierre Dadies vit également sa passion en faisant l’acquisition de voitures anciennes qu’il retape de fort belle manière. Son A112 à la sauce piquante Abarth lui permet de ne pas oublier les vacances de son enfance passées en Italie, le pays de sa maman.

Une voiture siglée Abarth est toujours le gage d’une belle sportivité et c’est immédiatement en ces termes que Pierre Dadies définit sa petite bombe latine : « C’est une voiture légère, joueuse, sympa à piloter. Avec sa boîte 4 rapports, elle est idéale pour les routes de montagne où elle est capable de devancer des autos bien plus puissantes. D’ailleurs, elle a eu un beau palmarès en rallye ». Le rallye, une discipline où brille à l’époque l’Austin Mini dont Innocenti a acheté la licence de production pour l’Italie. Et c’est pour concurrencer la Mini qu’est née l’Autobianchi A112 Abarth. Dans sa version série 3 qui nous intéresse ici, le moteur porté à 1050 cc développe 70 cv pour un poids de 700 kg. Pierre Dadies, a voulu la restaurer en lui donnant un style bien particulier. « Je me suis inspiré de certaines Porsche pour lui donner un look Outlaw en ôtant les pare-chocs, en peignant le capot moteur en noir mat, en la rabaissant avec des amortisseurs italiens Osrav et en la posant sur des jantes en alu typées rallye avec des pneus larges en 165x13 » explique Pierre.

La transformation est une vraie réussite et donne une belle plus-value à cette voiture, dernière œuvre du sorcier Carlo Abarth. « Je l’ai mise sur des chandelles dans mon garage, j’ai acheté une revue technique et j’ai refait beaucoup de choses moi-même exceptés le voile de peinture pour la carrosserie et le skaï du siège conducteur qui était abîmé » détaille notre passionné. Cette Autobianchi A112 va pouvoir vivre une seconde jeunesse après avoir séjourné depuis 2002 au fond d’une grange à Gaillac. Achetée en 1977 par une dame chez Lancia-Autobianchi à Castres, elle a été ensuite la propriété d’un ancien apprenti de ce garage devenu contrôleur technique et qui a suivi cette voiture en rêvant de pouvoir l’acquérir un jour. Une histoire qui a séduit Pierre car « quand tu achètes une voiture de collection, tu achètes aussi son histoire ».
Mais les origines italiennes de cette voiture ne sont pas non plus étrangères à son choix comme il nous l’explique : « Ma mère est italienne et gamin, je passais mes vacances en Italie. Une voiture de collection, c’est aussi pour retrouver des souvenirs… J’avais déjà retapé une Fiat 500 et sur les conseils de Jérôme Rougé, je me suis intéressé à l’Autobianchi A112 Abarth ».

Pierre Dadies poussé par sa passion et celle de ses jeunes enfants, ne compte pas en rester là. Après avoir profité de l’excellent rapport poids puissance et du châssis super affuté de son A112 Abarth, il a décidé de la mettre en vente. Il a déjà quelques idées en tête au sujet de son acquisition future : « L’objectif c’est de monter en gamme avec une Alfa GT junior par exemple. Mais en tant que vendeur chez Jaguar, ce serait bien de basculer sur une anglaise comme une MG B GT par exemple. J’y vais au feeling. Il faut que ça me plaise et que j’ai un lien ».

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 5 du véhicule Autobianchi A112 Abarth 1977 Photo 2 / 5 du véhicule Autobianchi A112 Abarth 1977 Photo 3 / 5 du véhicule Autobianchi A112 Abarth 1977 Photo 4 / 5 du véhicule Autobianchi A112 Abarth 1977 Photo 5 / 5 du véhicule Autobianchi A112 Abarth 1977
  • La poupe de la petite bombinette transalpine est pas mal non plus  avec son échappement sport, le logo 70HP qui annonce la cavalerie  et le Scorpion Abarth qui a lui seul rend une voiture extraordinaire.
    La poupe de la petite bombinette transalpine est pas mal non plus avec son échappement sport, le logo 70HP qui annonce la cavalerie et le Scorpion Abarth qui a lui seul rend une voiture extraordinaire.
  • L’intérieur avec ses sièges à revêtement mixte velours vert-skaï  et avec son volant sport du plus bel effet est entièrement d’origine.
    L’intérieur avec ses sièges à revêtement mixte velours vert-skaï et avec son volant sport du plus bel effet est entièrement d’origine.
  • L’Autobianchi A112 Abarth est une mini qui fait le maximum et qui pourrait bien surprendre les conducteurs présomptueux de plus gros engins.
    L’Autobianchi A112 Abarth est une mini qui fait le maximum et qui pourrait bien surprendre les conducteurs présomptueux de plus gros engins.
Publié le par Copilot.fr
Autobianchi A112 Abarth 1977
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer