recherche en cours

L’Africa Eco Race au départ de Saint-Cyprien

Cela fait maintenant 7 ans que les passionnés de rallyes africains "à l’ancienne", se donnent rendez-vous à Saint-Cyprien pour le grand départ direction Dakar. Ainsi, le samedi 27 et dimanche 28 décembre sur le port, face à la capitainerie, vous pourrez venir découvrir les bolides et rencontrer les aventuriers du désert en mode africain.

Cette année encore, le grand rallye africain, sur les traces de Thierry Sabine, connait un engouement auprès des pilotes en voiture, moto et camion, puisque l’on ne compte pas moins d’une centaine d’inscriptions. Certainement le meilleur cru depuis sa création. Ainsi, ce sont près de 500 personnes et 200 véhicules avec l’organisation, qui vont sillonner les pistes du Maroc, les dunes de Mauritanie jusqu’au célèbre Lac Rose à Dakar. Avec l’AER, c’est un retour aux sources d’un rallye à dimension humaine. Pour l’édition 2015, le "boss" en la personne de Jean-Louis Schlesser, nous annonce un beau plateau très homogène en voiture. Ce qui nous laisse présager une grosse bagarre. Avec six participations au compteur au volant de son Pick-Up Toyota, Jacky Loomans fait figure de favori. Le belge aura cependant fort à faire, non seulement avec son compatriote Erwin Imschoot, mais aussi avec le kazakh Kanat Shagirov ou encore le hongrois Balazs Szalay, qui avait animé la course en 2014.

Les buggys en embuscade

Cependant, après les pistes techniques du Maroc favorables aux 4x4, la course devrait s’équilibrer avec les Buggies dans les grands espaces mauritaniens. Jean-Antoine Sabatier, très performant en 2014 au volant de son Bugga One, devrait pouvoir tirer son épingle du jeu, tout comme les fidèles Yves Fromont et Patrick Martin, toujours aux avant-postes avec leur Buggies diesel Volkswagen Touareg.
Du côté des motos, c’est plutôt hétéroclite. Avec une trentaine de pilotes au départ, 13 nationalités représentées et deux femmes en course, l’épreuve s’annonce des plus intéressantes. Justement côté femme, on comptera sur l’expérimentée Patsy Quick, à la tête d’une importante délégation britannique et la rapide russe Anastasiya Nifontova, vice-championne du monde FIM des Rallyes en 2014.
Enfin, en camion, on retrouvera Elisabete Jacinto sur son MAN qui a été entièrement revisité cet hiver. Elle aura fort à faire face au tchèque Tomas Tomecek, quadruple vainqueur de la catégorie sur son Tatra. Côté parcours, René Metge a rajouté une nouvelle spéciale en Mauritanie, ainsi, le rallye passe à 12 étapes soit 5800 km dont 3500 km de spéciales.

David Frétigné sur l’AER, avec la toute nouvelle 1200 XTZ Super Ténéré

Cette année, deux nouvelles catégories moto ont été créées. La catégorie Junior pour les moins de 25 ans et la catégorie grosse cylindrée. Les participants de cette catégorie auront un tracé spécifique dû au poids de leurs machines. C’est ainsi que l’on compte l’inscription de dernière minute de David Frétigné sur une Yamaha 1200 Super Ténéré. Avec plusieurs titres de Champion de France d’enduro ou de Champion du Monde, le pilote aveyronnais ne compte plus les victoires que ce soit en enduro, en moto cross ou en rallye raid. Il affiche 6 Dakar à son actif entre et 2004 et 2013, il termine respectivement 7ème en 2004, 5ème en 2005, 3ème en 2006 et 5ème en 2010. Pour David, sa participation à l’Africa Eco Race c’est un peu comme un retour aux sources : "Aujourd’hui, je me lance un véritable défi sur l’Africa Eco Race. C’est un pari un peu fou que de partir sur les pistes et les cordons de dunes africains avec la toute nouvelle 1200 XTZ Super Ténéré. La machine de série pèse près de 260 kg, elle est conçue pour avaler les grands espaces.un ­­­ elle est conçue pour avaler les grands espaces. Elle affiche un caractère et un potentiel incroyable. Mais en configuration course, c’est une autre histoire. Le défi sera de l’emmener au bout de cette aventure. Il n’y a que l’AER qui permette aujourd’hui d’engager ce type de moto. Tous les autres rallyes raids s’arrêtent à la catégorie 450cc. J’ai trouvé intéressant et innovant cette initiative de l’organisation d’accepter les grosses cylindrées. Il y a aussi le fait de retrouver l’Afrique et de revoir Dakar et le Lac Rose. C’est un peu un retour en arrière, j’ai d’excellents souvenirs sur la Dakar". Aujourd’hui, David Frétigné a ouvert un centre de formation moto et une école de pilotage dans l’Aveyron. Il partage son expérience, prépare les gens aux voyages mais également les pilotes confirmés ou débutants aux techniques de pilotages enduro, moto cross, et organise des stages off road trails. Alors, si vous voulez affiner votre coup de gaz…

Les locaux dans la course

Du côté de nos catalans, Guillaume Jorda et Xavier Lormand, on se souvient qu’ils avaient connu quelques galères mécaniques l’an passé avec le buggy du Team RMA. Actuellement, le véhicule ne présente pas encore la fiabilité requise pour ce type d’épreuve. Du coup, toujours en préparation, nos deux compères ont décidé de faire l’impasse afin de bien préparer leur saison 2015. On devrait ainsi les retrouver sur les 24h du Maroc et du Portugal, au rallye du Maroc et très certainement sur le prochain AER avec un bolide fendant l’air.

Marc Aivazian et François Fockenier

A 60 ans passés, Marc Aivazian remet le couvert avec son Toyota en T2 4x4 Diesel. L’héraultais de la Grande Motte fait équipe avec le briançonnais François Fockenier. Ce dernier, affiche 16 Dakar à son actif et de multiples courses, Maroc, Egypte. Il a levé le pied quand le Dakar s’est déplacé en Argentine pour se consacrer au Championnat de France TT. Même si c’est sa 1ère participation à l’AER, l’Afrique n’a plus de secret ou presque pour François. Nous avons affaire à un équipage ambitieux qui part pour la gagne en catégorie T2. Avec 10 Dakar africains dont 5 en moto et un Dakar en Argentine, Marc affiche aussi une solide expérience de la piste africaine. Un vieux routard qui a fait les championnats de France d’enduro, qui compte plusieurs participations au Pharaon ou encore au Maroc et que l’on retrouve sur l’AER pour la 4ème fois. Il faut noter qu’il a terminé 11ème au général et remporte sa catégorie en 2013. Même s'il a fait le tour de l’histoire des rallyes raids, il affiche toujours un enthousiasme débordant pour sa passion, la mécanique, mais surtout pour les rapports humains qui règnent dans ce type d’épreuve. Marc est très attaché aux valeurs d’entraide : "Même si on joue la gagne, je m’arrête pour aider un concurrent en galère, avec les copains on est là pour se tirer la bourre, mais si nécessaire on sait aussi prendre 5 mn pour voir si tout va bien". Nous espérons retrouver donc l’équipage de 234 au bord du Lac Rose d’autant que son assistance a en charge les valises de David Frétigné. Un autre équipage du Languedoc Roussillon sera également à surveiller en la personne de Luc et Marlène Vidal, N°233.

Jean-Philippe Lapeyre

Remerciements pour les photos :
Jean-Philippe Lapeyre, David Frétigné,  Africa Eco race.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 2 du véhicule L’Africa Eco Race au départ de Saint-Cyprien Photo 2 / 2 du véhicule L’Africa Eco Race au départ de Saint-Cyprien
  • David Frétigné sur la toute dernière 1200 Ténéré, se lance un nouveau défi...
    David Frétigné sur la toute dernière 1200 Ténéré, se lance un nouveau défi...
  • Le Toyota de Marc Avaizian qui remet le couvert cette année.
    Le Toyota de Marc Avaizian qui remet le couvert cette année.
Publié le par Copilot.fr
L’Africa Eco Race au départ de Saint-Cyprien
Plus d’infos

Plus d’infos :
www.africarace.com/fr/
­­­­­

×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer