recherche en cours
 Voiture  Utilitaire  Camping-car  Moto
Recherche avancée
Prix
Kilométrage
Année
Boite de vitesse
Ville
Trier par
Plus de critères

Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard”

“ Le Chevelu du Gard a du succès car il dit ce que les gens n’osent pas dire ”
Depuis janvier 2016, un joyeux trublion commente avec succès les épreuves de sport automobile en postant des petites séquences vidéos sur Internet dans lesquelles il se met en scène. Il s’agit du « Chevelu du Gard », un passionné averti aux commentaires parfois acides mais tellement vrais. Christophe Moulin, pilote de Meyrannes, incarne ce nouveau phénomène. Il sera au départ du Rallye du Gard le 24 juin. A vous de juger cette fois-ci, si « c’est un rouleur ou un scotché » selon son expression.

Dorian Hirat : Comment avez-vous trouvé ce surnom du Chevelu du Gard ?
Christophe Moulin  :  Quand j’ai voulu débuter les vidéos en janvier 2016,  j’ai pensé qu’il fallait trouver un nom à ce personnage et avec un pote on a eu cette idée.

D.H. : Dites m'en plus sur ce fameux personnage du "Chevelu du Gard"…
C.M. :  On ne peut pas être le même dans la vie de tous les jours que dans les vidéos même si ça se rapproche de ce que je suis. Le Chevelu du Gard, c’est quelqu’un qui dit la vérité mais toujours en exagérant. Cette vérité ce n’est pas que la sienne. Il dit ce que les gens n’osent pas dire.

D.H. : Comment vous est venu cette idée ?
C.M. : Quand j’allais voir des rallyes avec les copains, je faisais toujours des commentaires sur la course, le passage des uns et des autres. On se marrait bien et j’ai vu que ça plaisait beaucoup à mon entourage. Un jour je me suis donc dit que je pourrais faire des vidéos et les mettre en ligne sur internet. La première a fait 300 vues. C’était déjà très bien. Ensuite ça n’a cessé d’augmenter pour atteindre 14 000 vues et aujourd’hui chaque vidéo que je poste tous les mardi enregistre systématiquement plus de 10 000 vues. Cela a pris une certaine ampleur depuis Décembre, le moment où j’ai créé une page Facebook spécifique au Chevelu du Gard.

D.H. :  D’où vient ce rôle d’amuseur public ?
C.M. :  " J’ai toujours aimé rigoler. "

D.H. : Vous avez déjà fait du théâtre ?
C.M. : " Non pas du tout. "

D.H. :  Vos analyses sur les courses automobiles, et les pilotes paraissent toujours très justes. Vous semblez parfaitement connaître ce milieu…
C.M. : Quand je parle d’un pilote ou bien d’un rallye, d’une course de côte, c’est que je me suis déplacé. Et puis effectivement, je connaîs bien le sport auto. J’ai commencé comme copilote en rallye à 16 ans. Je connaîs tout le monde, de Pezard qui courrait avec une samba rouge à pois jaune à Loeb. C’est-à-dire du plus petit amateur au champion du Monde. Loeb, quand personne ne le connaissait, on faisait des repas ensemble. Si je suis au milieu de la foule et qu’il me reconnait, il va venir me saluer et blaguer avec moi. C’est un gars simple et il n’a pas changé.

D.H. :  Vous avez également été pilote ?
C.M. :  Depuis l’âge de 18 ans, j’ai fait 5 à 6 rallyes par an en moyenne. J’ai couru pendant trois saisons en championnat de France sur terre avec une 205 et des rallyes régionaux sur asphalte.  J’ai fait  quelques coups d’éclats… Ces derniers temps, j’ai moins roulé. D’ailleurs, c’est ma dernière saison. Je vais disputer le rallye du Gard. La boucle sera bouclée. J’aurais commencé avec une 104 et je vais essayer de finir avec une R5… une Fiesta R5, une voiture de dernière génération.

D.H. : Quelles vont être les prochaines aventures du Chevelu du Gard ?
C.M. : Le 5 juin, j’organise une journée festive dans une manade à La Calmette. Je donne rendez-vous à tous ceux qui sont intéressés (voir page facebook www.facebook.com/cheveludugard. J’essaye de profiter de ma petite notoriété pour financer la location de la Fiesta R5 au rallye du Gard. Ensuite comme je l’ai dit, je vais arrêter de rouler mais les vidéos du Chevelu du Gard vont continuer.

D.H. : Envisagez-vous de développer d’autres choses autour de ce sacré personnage ?
C.M. : Je vais peut-être faire des soirées dans les bars. Il n’y a pas longtemps, j’étais en Haute Loire et on a fait une bonne soirée de rigolade avec des passionnés de sport auto. Tous les gens qui multiplient les vues sur les vidéos, tous ces passionnés m’encouragent à continuer.

Propos recueillis par Dorian Hirat.

Partagez sur les réseaux sociaux

Galerie d'images

Photo 1 / 5 du véhicule Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard” Photo 2 / 5 du véhicule Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard” Photo 3 / 5 du véhicule Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard” Photo 4 / 5 du véhicule Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard” Photo 5 / 5 du véhicule Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard”
  • De nombreux concurrents semblent apprécier l’humour de Christophe.
    De nombreux concurrents semblent apprécier l’humour de Christophe.
  • Débuts derrière le volant d’une 104 à 18 ans.
    Débuts derrière le volant d’une 104 à 18 ans.
  • Les rallyes sur terre avec un seul passage en reco ont la préférence de Christophe Moulin.
    Les rallyes sur terre avec un seul passage en reco ont la préférence de Christophe Moulin.
Publié le par Copilot.fr
Christophe Moulin alias le “Chevelu du Gard”
×
Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les mois nos dernières actus et nos nouvelles éditions du magazine Copilot.fr dans votre boite e-mail.

Fermer